Derrière les chiffres
Derrière les chiffres : Cette rubrique décortique sous toutes ses coutures un chiffre clé d'un sondage d'actualité. Analyse historique, décryptage de la question, mise en évidence des clivages catégoriels : Derrière les chiffres vise à décrypter la réalité d'une tendance au delà de la vérité souvent trompeuse d'un chiffre brut.

Hollande, le challenger qui monte

Par Mayeul l'Huillier

Sous le feu des projecteurs suite à sa réélection à la tête du Conseil général de Corrèze et l’annonce de sa candidature aux primaires socialistes, François Hollande devient le second choix préféré des sympathisants de gauche pour représenter le Parti Socialiste à l’élection présidentielle de 2012, d’après un sondage réalisé par l’Ifop pour France Soir.  Avec le soutien de 22% des sympathisants de gauche interrogés, il se classe derrière Dominique Strauss-Kahn (37%), mais devant Martine Aubry (18%) et Ségolène Royal (12%).

Alors qu’il pointait en quatrième place en décembre 2010, avec un score de 7%, soit un point de plus qu’Arnaud Montebourg (6%), et bien loin des 41% recueillis par l’actuel président du FMI, il a petit à petit grappillé les suffrages pour passer devant Ségolène Royal, la candidate socialiste malheureuse de 2007 et Martine Aubry, l’actuelle première secrétaire du Parti.

Pour autant, s’il continue à se construire une image de présidentiable crédible, il conserve un retard marqué par rapport à ses adversaires pressentis auprès des catégories historiquement séduites par le Parti Socialiste, les employés (dont seuls 15% le choisissent) et les ouvriers (14%). Auprès de ces deux catégories, il ne se classe en effet qu’en quatrième position, derrière Dominique Strauss-Kahn, Martine Aubry et Ségolène Royal.



Un commentaire

  • […] élections cantonales qu’il a réussi à scénariser autour de sa déclaration de candidature, et comme nous le relevions à l’époque, il était 2ème, avec 22% des promesses de voix, et n’a plus que 15 points de retard sur DSK. […]

Laisser un commentaire